Compagnie des Longs Marcheurs

Les Longs-Marcheurs, guilde RP sur Gw2
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue chez les Longs-Marcheurs ! Départ pour Elona le 26/11 en soirée !

Partagez | 
 

 Jeazaa [Validée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeazaa
Chef de section
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Jeazaa [Validée]   Mar 3 Fév - 12:14

Jeazaa


  • Race : Asura
  • Classe : Elémentaliste
  • Age : 28 ans
  • Lieu de naissance :Rata-Sum
  • Taille :116 cm

  • Votre personnage en quelques mots : Diplômé de l'Université de la Synergtique, inventeur, élémentaliste chevronné et ennemi juré auto-proclamé de l'Enquest. Jeazaa fit partie du trio à la tête de l'ancienne Guilde de mercenaires des Larmes du Saule, avant de vendre sa technologie quand la guilde se recycla en corporation marchande, puis retourna à Rata-Sum à la dissolution de la guilde pour retourner à l'Université, en temps qu'enseignant cette fois. Mais quand une de ses ancienne camarade lança un appel à quiconque voudrai lutter contre Mordremoth, Jeazaa décida que ses élèves se porteraient très bien sans lui...A moins que se soit l'inverse...  

  • Apparence physique : Jeazaa porte une robe de mage blanche et rouge, surmontée de protections de cuir au torse. Il porte également au bras gauche, un lourd gantelet Asura grâce auquel il peut contrôler la plus grande partie de ses inventions. Il a semble t’il un aspect plutôt androgyne car beaucoup ont du mal à déterminer son sexe (et son nom ne l’aide pas forcément non plus). Il a la peau d’un gris assez pâle, rayé de noir sur le dessus du crâne, dans le dos, et les bras.

  • Répliques cultes : ...



Dernière édition par Jeazaa le Ven 3 Juil - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeazaa
Chef de section
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Jeazaa [Validée]   Sam 23 Mai - 14:05

Statistiques


JeazaaChoix retenuBonus de raceInfluence du BGEntrainementsAttribut finalModificateur d'attribut
IntelligenceBon+1Supérieur+20
EspritSupérieurSupérieur+20
DextéritéMoyenMoyen+0
ForceMédiocreMédiocre-20
VigueurAcceptableacceptable-10
VolontéMoyen+1Bon+10
CharismeMoyenMoyen+0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeazaa
Chef de section
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Jeazaa [Validée]   Mar 21 Juil - 17:53

CHAPITRE 1 : Le collège de la Synergétique.

Le doyen se tenait droit comme un i et observer la foule de jeunes Asuras. Ces derniers regardaient le doyen avec un certain respect. Pour accéder à ce poste il fallait être reconnu comme un érudit parmi les Asuras (ce qui n’était pas rien). La plupart des Asuras présent face au doyen n’avait pas plus d’une dizaine d’années, envoyés à un apprentissage plus poussé par des géniteurs excédés par les objections permanentes de la part de leur progéniture.
Tous étaient avides de connaissances, et bientôt, leur curiosité, leur esprit, et leur talent seront mises régulièrement à l’épreuve.
Le doyen pris une grande inspiration et s’exprima :

-Bienvenu à tous. Bienvenu dans le prestigieux Collège de la Synergétique ! Si vous êtes ici, c’est que vous souhaitez suivre les traces des grands Asuras passer par notre institution…Ne vous attendez pas à un parcours aisé ! Comme vous le savez, notre Collège étudie la nature même de l’Alchimie Eternelle ! Nous ne nous suffisons pas à la surface des choses comme ceux du Collège de la Dynamique, et nous ne sommes pas des traditionalistes à l’image de nos collègues du Collège de la Statique…
L’Alchimie Eternelle compose toute chose en ce monde ! Elle est infiniment vaste, changeante et complexe. Seul notre Collège cherche à en comprendre l’étendu, et à la maitriser ! Nos plus grandes réalisations ne sont pas matérielles, contrairement à nos collègues, mais touche au fondement même de la magie ! Notre nature de théoricien fait également de nous les meilleurs plénipotentiaires et les meilleurs psychologues de notre Races. Nous sommes plus à même de comprendre les peuples inférieurs, ainsi que nos semblables, et subséquemment, d’opté pour les interactions les plus adéquates.
Si vous avez choisit notre Collège, cela signifie que vous êtes disposé à soumettre votre esprit aux plus grandes interrogations, et à surmonter les épreuves les plus ardues !
Nous attendons beaucoup de vous ! Ne nous décevez pas, et prouvez, une fois de plus, que les Asuras sont les êtres les plus brillants en ce monde !

Le doyen fit volte-face et d’autre Asura, des enseignants, s’approchèrent de la masse d’élève et des groupes furent formés. Dix élèves pour un professeur. Le jeune Jeazaa se retrouva ainsi dans sa toute première coterie. Le maître regardait une liste et se mit à énumérer des noms

-Cekk, Dyyez, Floyrra, Gglif, Ggorh, Jakss, Jeazaa, Laees, Nexxu, Ooax. Bien, bien, vous êtes tous là ? Oui, oui, je suis Zajj, votre professeur. Bon, bon, ceci est votre première coterie ! Vous serez ensemble pour un cycle de sept révolutions. Pendant ce temps vous apprendrez à collaborer dans le but d’obtenir de meilleurs résultats.
Vous travaillerez sur un projet commun, comme n’importe quelle coterie, mais bien entendu vous devrez d’abord apprendre un peu à vous connaitre…ainsi qu’à vous spécialiser dans un domaine, afin de déterminer le rôle de chacun.
En plus du projet de coterie, vous suivrez des cours commun avec tout les étudiants de votre niveau, je ne suis là que pour vous dispenser des enseignements beaucoup plus personnaliser et spécialiser. Je ne veux pas de questions idiotes venant de vous, clair ? Réservez ça aux autres professeurs…

Zajj dévisagea ses élèves un court instant, pris une grande inspiration, comme s’il allait de nouveau se lancer dans un monologue…puis tourna les talons et partit en murmurant des formules mathématiques.
Les dix jeunes Asuras se regardèrent, en se demandant si leur professeur avait bien saisit le fait qu’il devait s’occuper d’eux…
-Et maintenant ? Demanda Ggorh.
-J’ai dis : Pas de questions idiotes ! Répondit la voix lointaine de Zajj

______________________________

-Mmmmh, je vois, je vois, mais ne pense tu pas qu’il aurait été préférable pour toi de rejoindre le Collège de la Dynamique ? Certes nous utilisons les créations de toutes les écoles, mais les golems sont plutôt la spécialité de la Dynamique…
-On me l'a répété plusieurs fois… Répondit Ooax. Et la plupart des membres de ma famille sortent de ce Collège. Mais je veux élargir mes domaines de compétences dans le but de perfectionner la fabrication de golem. Or les Dynamistes sont trop éparses pour pousser encore leurs recherches… Je pense notamment que cela doit passer par un système d’alimentation plus sophistiqué, je suis persuadé que Nexxu pourra m’aider dans mes recherche.
Zajj hocha la tête et se tourna vers Jeazaa :
-Alors, alors…Il ne reste plus que toi, parle-nous un peu de toi !
-Il vous a fallu un an pour vous décider à faire cette petite réunion ? Les autres savent tous qui je suis….Le seul qui devrait se présenter ici, c’est vous.
-Non, non ! Jeazaa, ici c’est MOI le précepteur, on fait comme JE l’entends…C’est aujourd’hui que nous allons commencer notre véritable travail de coterie, et pour cela, j’ai besoin de vous connaitre un peu plus.
-Mais nous sommes les seuls à ne pas avoir commencé notre projet !
-Oui, oui…Vous n’êtes là que depuis un an. Vous vous prenez pour des génies avec la science infuse ? Et bien NON ! Vous n’êtes que des étudiants, et une bande de ces misérables Skritts ferait probablement mieux que vos cervelles encore malléable ! Avec leurs connaissances négligeables, vous supputez que les autres coteries ont prises de l’avance sur vous ?
-Non…
-Parfait ! Alors maintenant…
-Car nous ne vous avons pas attendu pour commencer notre projet.

Zajj garda la bouche légèrement entrouverte, stoppé dans son sermon, ce qui lui donnait un air particulièrement idiot. Il promena son regard sur chacun de ses élèves, qui avaient tous l’air de s’ennuyer profondément. Puis un large sourire se dessina sur le visage du pédagogue.
-Parfait, parfait ! Je reconnais bien là mes élèves ! Toujours en avance ! J’ai perpétuellement eu de bons résultats avec ma méthode d’enseignement…
Le groupe de jeunes Asuras se regardèrent perplexe, se demandant s’il ne valait pas mieux tenter de changer de formateur…

S’en suivit une explication du projet de recherche développé par Jeazaa et sa bande. Se basant sur les travaux, depuis longtemps aboutie, des portails de téléportation, ils eurent l’idée de créer un système portatif de transportation quantique. Ainsi, plutôt que d’être obliger d’utiliser deux portails fixes pour aller d’un point A à un point B, l’utilisateur pourrai entrer lui-même les coordonnées de départ et d’arriver, afin de pouvoir se déplacer sur de longues distances, sans limitation de lieu (hormis celle qui implique de fusionner avec un obstacle sur le lieu d’arriver…)
A peines quelques jours plus tard, la coterie se mit à développer son projet avec l’aide (très) occasionnel de Zajj.
C’est là que le premier problème survint…définir les coordonnées à entrer dans le système. Pour commencer il fallut définir un point d’origine dans le vaste plan que représentait la Tyrie. Ceci fût assez simple, ils choisirent le référentiel géocentrique. En revanche, déterminer d’autres coordonnées fut une véritable épreuve. Afin de garantir la sécurité du voyageur, le point d’arriver se devait d’être définit avec une extrême précision, afin de ne pas se retrouver par inadvertance coincer dans le sol par exemple. Les jeunes Asuras durent donc prendre en compte la taille de l’objet téléporté, le fait que la planète n’était pas plate… Ensuite ils planchèrent sur la détermination d’une échelle appropriée pour obtenir des coordonnées fiables. Car sur un plan de plusieurs centaines de kilomètres, si un point du plan représente un espace de cinq mètres… Le déplacement deviendrai relativement hasardeux…
Il fallut donc un long moment à la coterie pour finir leurs calcul dans le but d’éviter de se retrouver coincé, démembré, dispersé, écrasé, implosé, noyé, de faire de mauvaises chutes, d’être envoyé dans des contrés lointaines etc. tout ceci par inadvertance.

Vint ensuite le système de téléportation lui-même. Pour cela ils se basèrent sur les recherches déjà effectuées. Il leur fallait capter, ou créer, un champ d’énergie magique suffisamment puissant pour pouvoir se déplacer de manière instantanée (et sans oublier un morceau à la case départ). Ils miniaturisèrent donc le système de production de vortex quantique quadridimensionnel.
Cette étape fût relativement courte, si on considère qu’un tel appareil peut être très instable lorsqu’il est manié par des novices.
Enfin, avant d’avoir un appareil fonctionnel, en théorie, il leur manquait un élément indispensable : une source d’énergie.
Au premier abord, cela sembla un jeu d’enfant de trouver de l’énergie pour alimenter le générateur de vortex quantique, là où le jeu devint moins amusant, ce fut quand il s’agit d’alimenter le générateur sans le faire exploser, tout en délivrant le bonne quantité d’énergie pour atteindre le lieu demandé. Quelques explosions, enceintes de confinement détruite, et brûlures plus tard, le groupe de jeunes Asuras pût enfin, passer à des tests concrets !

Ils commencèrent par téléporter des objets inanimés, ce qui ne causa pas de problèmes majeurs, il leur suffisait d’ajuster la quantité d’énergie délivré en fonction de la distance parcouru et de la taille de l’objet. L’inanimé fit place au vivant. Il s’avéra que les êtres vivants appréciaient beaucoup moins qu’on les déplace sans leur permission… Probablement à cause de la complexité de leur structure. Les sujets téléportés finissaient la plupart du temps en une sorte de bouilli de cellules informes, ou, pour les plus chanceux, amputé d’un ou plusieurs membres.
Lorsque Zajj tenta de leur venir en aide, le système de téléportation réapparaissait sans laisser aucune trace du cobaye, pas même un atome…Ooax voulu alors intégrer ce système dans un golem comme arme de guerre, idée qui fut rapidement abandonné étant donné que dans l’état actuels des choses, ce serait le golem qui disparaitrait, et pas l’adversaire.
Les étudiants se rabattirent alors sur d’autres professeurs pour leur venir en aide. Ce qui leur permit de surmonter le problème après avoir pris énormément de retard (en partie à cause de Zajj, qui ne voulait pas qu’on le prenne pour un incompétent).
Lorsque tout les problèmes furent enfin réglés, la bande de jeunes inventeurs travaillèrent au model final, pour passer des tests sur d’autre Asuras (enfin, sur eux-mêmes)

_______________________

-Il nous aura fallu combien de temps pour arriver à ça ? Demanda Dyyez.
-Environs quatre ans, sept mois et une semaine et demie. Répondit Laees

Les dix Asuras et leur professeur étaient rassemblaient autour d’un golem à l’extérieur de Rata-Sum. Ooax avait insisté pour intégrer leur invention à un de ses exosquelettes, Gglif, Ggorh et Nexxu en avaient profité pour ajouter divers composant supposer facilité l’usage du dispositif. Jeazaa grimpa à l’intérieur du golem, visiblement à contre cœur.

-Vous pouvez me rappelez pourquoi c’est moi qui doit faire le test ?
-Tu ne fais pas confiance à ma création ?
-NOTRE création, s’il te plait Ooax. Et non je ne te fais pas confiance, pas depuis que tu as voulu utiliser cette chose comme arme. Tu as bien utilisé le bon prototype ?
-Mais bien sûr ! Répondit Ooax avec un soupir exaspérer. Tu me prends pour un imbécile ?
-Et pour le cristal énergétique ?
-Tu as de quoi faire une trentaine de fois l’aller-retour. Intervint Nexxu. Et j’ai ajouté un étalonneur cinétique automatique, qui enverra plus de puissance ou inversement si nous avons fait une erreur de calcule. Et tu as participé aux vérifications, tu devrais savoir que nous n’avons PAS fait d’erreur de calcul…
-Allons, allons ! Je ne t’aurais pas laissé monter là-dedans si j’avais constaté un quelconque problème ! Ajouta Zajj
-Justement, c’est ça qui me fait le plus peur…

Jeazaa poussa un soupir de résignation et activa le golem. Un panneau de contrôle s’illumina devant ses yeux. Il entra divers donné dans la matrice du télétransporteur quantique. Il vérifia une énième fois la quantité d’énergie disponible, ainsi que le bon fonctionnement de l’étalonneur, et le siège éjectable…juste au cas où.
Quand il fut forcé d’admettre qu’il ne lui arriverait, en théorie, rien, l’Asura lança la mise en route du téléporteur. Un léger vrombissement lui indiqua que le générateur de vortex quadridimensionnel s’était mis en marche. Une lumière blanche enveloppa le golem.
Un « clik » retentit juste avant que l’exosquelette ne disparaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeazaa
Chef de section
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Jeazaa [Validée]   Mar 21 Juil - 17:53

CHAPITRE 2 : Petit détour

Quelque part, dans un paysage désert, une vive lumière illumina le sommet d’une montagne solitaire. L’éclat lumineux fut suivit d’un bruit sourd, amplifier par l’écho. Non pas d’orage dans les environs, le ciel était dégagé. Toutefois un golem était au sol, juste au bord d’un ravin. Lorsque ce dernier essaya de se redresser, la corniche sur laquelle il reposait céda. Le golem glissa le long de la paroi rocheuse qui, heureusement, n’était pas tout à fait à pic. Plusieurs mètres en contrebas, le golem s’immobilisa.
Jeazaa s’extirpa lentement de l’exosquelette, du sang coulait sur son visage et il son corps entier était ankylosé. Il s’assit à coter du golem, la tête entre les mains, le temps de retrouver ses esprits. Puis il entreprit d’observer les alentours. Il n’était visiblement pas arrivé à la destination prévu… Au-delà de la montagne où il se trouvait, Jeazaa ne voyais qu’une plaine, s’étendant à perte de vue.
En regardant plus en bas de son perchoir, l’Asura distingua un lac, au pied de la montagne.
Jeazaa soupira. Il était loin, très loin de chez lui, et pire encore : il ne savait absolument pas où il avait atterris. Il se réinstalla à bord du golem et vérifia si ce dernier fonctionnait encore. Lorsque Jeazaa tenta de le mettre en route, le tableau de bord s’illumina, et le golem eu vite fait de se redresser. Le golem était un lamentable échec, mais on pouvait toutefois souligner la résistance du jouet d’Ooax. Résistance qui lui avait probablement sauvé la vie…
Le jeune Asura lança le système de positionnement global (ou SPG) afin de déterminer précisément son point de chute. Après un court instant le SPG lui indiqua les coordonnées de sa position. Comme il le pensait, Jeazaa avait atterrit très loin au Nord de Rata-Sum (en même temps s’il était allé au Sud il l’aurait vite remarqué, à moins que le niveau de l’océan s’abaisse rapidement).
L’Asura commença à entré les données dans la matrice du téléporteur mais s’arrêta brusquement. Il venait probablement de passer à deux doigts de la mort à cause de cet engin de malheureux et il allait jouer quitte ou double ? Le golem pourrait marcher encore un bon moment, ça serait suffisant… Jeazaa éteignit l’interface du télétransporteur, et commença une longue, très longue marche, en direction de la capital Asura.

Trois jours…déjà trois jours que Jeazaa c’était perdu dans une montagne elle-même perdu au milieu de nulle part. Le golem avait subis plus d’avaries que ne le pensait l’étudient. Le cristal d’énergie avait été gravement endommagé, ce qui eut pour conséquence de le faire surchauffer, puis exploser, quelques heures après que Jeazaa se soit mit en route. Il ne restait du golem plus que le siège éjectable, vous devinerez pourquoi.
Cela faisait donc trois jours que Jeazaa tournait en rond, ses vêtement étaient en lambeaux, il avait froid, il soif, et suffisamment faim pour engloutir quatre ou cinq fois son propre poids en nourriture.
Jeazaa contourna un rocher qu’il avait probablement vu des dizaines de fois, et s’attendit à revoir le même arbre mort que d’habitude. A la place d’un gros bout de bois, l’Asura tomba nez à nez avec un énorme ours. Probablement une hallucination dût à la soif. Il continua son chemin, mais l’ours poussa un rugissement qui stoppa net Jeazaa dans son élan. Il se retourna pour voir un Charr, un femelle apparemment, entourée d’un ours et d’un lynx.

-Qu’est-ce qu’ tu fais là, t’es perdu ou quoi ?
Une hallucination qui parle ? Elle avait l’air bien réel pour une vision. Et qu’est-ce qu’une Charr venait faire ici dans un coin aussi pommé ? Et de toute façon…
-De quoi je me mêle ? Qu’est-ce que vous faites ici vous d’abord ? Ascalon c’est de l’autre coter ! Répondit Jeazaa en pointant le doigt dans une direction incertaine.
-On est en pas en territoire Asura que j’sache, donc j’peux faire c’que j’veux, toi par contre t’as plutôt intérêt à me répondre, parait qu’c’est pas mauvais l’Asura mariné dans l’huile…
-Qu-Quoi ?! Ca vous prend souvent de menacer les passants ?
Elle dût trouver ça très drôle au vue du rire impressionnant qu’elle déploya. Et en plus elle se payait sa tête ? Cet être poilu et sans cervelle osait se croire supérieur à un Asura ? Jeazaa glissa une main derrière son dos et une petite flamme apparût dans sa paume. Il n’était pas au mieux de sa forme, mais il était un élémentaliste plutôt doué, et il était en mesure de créer des flammes qui lui passerait l’envie de rire, et de le manger, à cette…cette...ce chat mal proportionné !
-Tu me plais toi, t’vas du côté de Rata-Sum j’suppose ?
-Qu’est-ce que ça peut te faire ?
-J’te propose un deal, je « t’escorte » jusqu’à la frontière de chez toi, et en échange tu m’la fait traverser.
-Qui te dit que je nécessite une escorte ?
-Ta tronche de déterré et l’état désastreux de t’habits, t’as pas l’habitude des balades, ça s’voit.

Touché…Jeazaa ne pourrait sans doute pas rentré chez lui sans un petit coup de pouce. Ca ne lui plaisait pas de voyager avec la représentante d’un peuple qui pensait plus à se taper dessus avec des inventions de bas niveau qu’à autre chose. Mais au moins elle semblait savoir où aller…puis elle avait de quoi manger et boire…
Après un moment de réflexion, il lâcha ces mots qui lui arrachèrent le cœur :
-D’accord…j’admets que…je suis perdu…Pourriez…vous…m-me…p-porter a-assistance…(il grimaça) s’il vous plait…
La Charr s’avança en affichant un air satisfait, et posa sa grosse main griffue sur le crâne de Jeazaa.
-Au fait, moi c’est Krima tranche-serpent, mais tu peux m’appeler sœurette s’tu veux !
C’était quoi ça ? Une technique de drague Charr ? Jeazaa eut la nausée rien que d’imaginé une chose pareil. Il se dégagea et répondit :
-Moi c’est Jeazaa…Et seulement Jeazaa !

Sur cet entretien, ce groupe pour le moins hétéroclite se mit en route. Quelques heures de marche avec Krima furent plus productives pour Jeazaa qu’une journée entière en solitaire.
En revanche, l’estomac de l’Asura criait toujours famine… Le cri d’un rapace retentit au dessus d’eux, c’est à ce moment que Krima décida de sortir son arc pour abattre l’oiseau. A l’air qu’affichait la Charr, Jeazaa suspecta qu’elle venait de tenter de l’impressionner…Qu’y avait il d’impressionnant à ça ? Elle n’avait fait que calculer la trajectoire de sa flèche en fonction de la hauteur à atteindre, de la force du vent, et de la trajectoire du rapace…et tout ça instinctivement ! Absolument aucun mérite…Si ce n’est celui d’apporter de quoi se sustenté à un estomac presque au stade de l’autodigestion.
Mais Krima, après avoir fait le partage…commença à manger sa viande crue. Pas de feu, pas de cuisson. Quelle barbarie ! Jeazaa croyais les Charr plus évoluer que ça ! Même si ce n’était que des mécanismes primitif, ils avaient un relatif talent pour l’ingénierie tout de même !
L’Asura regarda son morceau de viande sanguinolente et la bouda durant quelques minutes. Jusqu’à se qu’un bruit étrange, sortie du plus profond de son être le fasse céder. Il eut l’idée d’utiliser sa magie pour cuire sa viande. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Probablement à cause de la faim.

Quelques heures de marche supplémentaires firent atteindre à nos deux compagnons la base de la montagne. Krima conduisit Jeazaa à son camp de base, dans le but d’y récupérer ses affaires et….des poutres… Des poutres ? Mais par l’Alchimie, pourquoi s’amuser à venir ici avec des POUTRES ?! Elle comptait construire un chalet ?! Enfin le jeune élémentaliste préféra arrêter de chercher une quelconque logique à tout ceci…
Ils repartirent rapidement, et arrivèrent au bord d’un lac, celui qu’avait aperçut Jeazaa trois jours plus tôt. L’Asura se tourna vers son guide :
-Rassures moi…on ne traverse pas ça à la nage ?
-Non. Répondit la Charr en déposant sa cargaison de bois à terre. En radeau.
-En radeau ?...Et où est il cet esquif ?
-Devant toi ! Affirma Krima en montrant les poutres.
-Oh ! C’était donc ça…Bon…laisses moi quelques instants et je vais te préparer de quoi avoir quelque chose de plus…recevable qu’un tas de bois maintenue par de la corde.

Jeazaa s’éloignât pour réfléchir tranquillement. Il ne lui fallut que quelques minutes pour écrire le plan d’une petite barque tout à fait apte à traverser ce lac. N’ayant pas de quoi écrire, il grava le plan par magie, dans la roche. Et l’ordre des choses fut respecté : il fournit le travail intellectuel, et la Charr, les muscles pour construire l’embarcadère.
A peine quelques instants plus tard le travaille était finis, et ils purent se remettre en route.

Mais, parce qu’il y a toujours un mais, la Charr, bien que rapide, ne fut pas aussi efficace que le laissait supposer l’allure de la barque. En effet cette dernière commença à prendre l’eau avant d’avoir parcourue le premier quart du lac…Les deux moussaillons d’eau douce (c’était le cas de la dire) écopèrent aussi longtemps qu’ils purent. Mais à un peu plus de la moitié du chemin l’embarcation était plus sous l’eau que sur.
N’ayant pas très envie de nager sur une aussi longue distance Jeazaa se servit une fois de plus de ses pouvoirs d’élémentaliste pour geler l’eau du lac devant lui. Il pût alors marcher tranquillement sur la glace sans se mouiller. Mais l’Asura avait oublié plusieurs facteurs…il faisait chaud, le lac était grand, et lui fatigué. Aussi après une distance relativement courte, Jeazaa ne produisit plus une épaisseur de glace assez grande et passa au travers de celle-ci.
-eh bah, tu tiens plus sur la glace ? demanda Krima.
-Je… je suis trop fatigué, ahana Jeazaa.
-pffffff, ils sont pas solides les jeunes d’nos jours !
-Qu’es-ce que tu veux di…
La fin de sa phrase fut noyée (au sens propre) lorsque la Charr l’agrippa par le col pour le trainer derrière elle, ce qui eut pour effet de lui mettre la tête sous l’eau.
Jeazaa lutta donc pour garder la tête hors de l’eau jusqu’à la terre ferme. Mais son calvaire ne prit pas fin en atteignant cette dernière. La Charr décida de continuer de le trainer derrière elle. Mais l’Asura, épuisé, n’eut pas la force de protester et se laissa entrainer.
Ce ne fut qu’une ou deux heures plus tard, lorsque le soleil se fut couché que Krima déclara qu’il était temps de bivouaquer. Ce qui fut un véritable cadeau des Dieux pour l’Asura, dont le dos commençait à sérieusement protester sur le moyen de locomotion.
Il se trouva donc un petit rocher pas trop dur pour oreiller et s’endormit rapidement, espérant que tout ceci n’était qu’un mauvais rêve, et qu’il se réveillerait à Rata-Sum…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeazaa
Chef de section
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Jeazaa [Validée]   Mar 21 Juil - 17:54

CHAPITRE 3 : Enfin de retour.

Le voyage se déroula sans événement majeurs durant un certain moment, si ce n’est que la Charr effectuait une véritable marche forcée. Non pas que Jeazaa ne voulait pas rentrer chez lui au plus vite…mais il y avait des limites tout de même. A croire que Krima était plus pressée que lui d’arriver… Ah, et la Charr n’était pas la seule à taper sur le système de l’Asura. L’ours et le lynx aimaient particulièrement gronder lorsqu’il avait le malheur de faire un pas de trop vers leur maitresse, ou lorsqu’il mangeait, ou quand il dormait trop longtemps, ou dès qu’il faisait la moindre action autre que marcher !
L’envie de se passer les nerfs sur quelque chose se faisait de plus en plus sentir. Mais bien sûr il était hors de question de le faire sur les bêtes de son guide, il doutait fortement qu’elle lui pardonne…
Fort heureusement l’occasion de se soulager vint d’elle-même. Un soir un petit groupe de bandits s’attaqua aux deux voyageurs. Ces derniers purent rapidement constater leur bêtise quand l’ours se jeta sur eux. Le combat fut vite terminé, les deux animaux réduisant en pièce les bandits qui ne les avaient visiblement pas vus…Jeazaa en foudroya un ou deux qui tentaient de s’enfuir, ce qui lui fit un bien fou.

Pendant que la Charr et ses bêtes se livraient à un festin barbare, Jeazaa fit les poches des brigands qui n’étaient pas encore passé à la broche. Il ne trouva absolument rien d’intéressant, un peu d’argent tout au plus. En revanche lorsqu’il s’éloigna un peu l’Asura remarqua un dolyak attaché à un arbre.
La bête portait absolument tous les bagages des brigands. Jeazaa eut la merveilleuse idée de retirer son fardeau à l’animal, pour lui en donner un plus léger : lui-même.
Après avoir convaincu Krima que non, ce dolyak ne servirait pas de « petit quelque chose pour la route » le groupe pût se remettre en route. En partant la Charr jeta un dernier coup d’œil derrière elle, à l’arbre où se trouvait le dolyak. Jeazaa ne comprit pas tout de suite en quoi cet arbre précis passionnait tant Krima, c’était un saule pleureur des plus banal…puis des corbeaux quittèrent les branches de l’arbre…cette Charr n’était définitivement qu’un estomac à pattes.

Les deux jours suivants se déroulèrent sans encombre, ils allaient bon train et seraient bientôt à Rata-Sum s’ils continuaient ainsi. Mais comme rien n’allait comme prévue depuis le début de cette histoire, un nouveau sujet de discorde amena, une fois encore, les deux voyageurs à se disputer.
En effet, un matin, Jeazaa eu la désagréable surprise de trouver, ou plutôt de ne PAS trouver son nouveau moyen de locomotion. Tout ce qui restait du dolyak là où l’Asura l’avait laissé, c’était une tache de sang, et un lynx qui se léchait les babines. L’étudiant se dirigea vers Krima, les dents serrés, et mobilisant toutes ses forces pour ne pas faire flamber la boule de poil qui avait probablement triplé le temps qu’il leur faudrait encore pour rejoindre la capitale.
L’Asura s’éclaircit la gorge :

- Hum, hum…Krima, tu es bien chasseresse, n’est-ce pas ?
-Tu viens d’le remarquer ? Répondit la Charr en se tournant vers son interlocuteur.
- Alors peux-tu m’expliquer pourquoi tes bêtes n’ont absolument aucune retenue !
-Qu’es-ce qu’t’as encore ? Soupira la Charr. Arkyel t’as réveillé ? Alors on peut partir plus tôt comme ça.
-Oh, si ce n’était que ça, je commence à avoir l’habitude. Siffla l’Asura. Mais ton stupide lynx s’est fait un somptueux repas avec le dolyak que j’ai récupéré !
-Faux.
-Faux ?
-Faux !
-Et le sang ? C’est le mien peut être ?
-Arkyel ne l’a pas mangé, il l’a juste fait fuir.
-Fu…Fuir ? Et tu n’as pas pensé à le ramener ?
-Il était déjà loin quand je l’ai vu, et j’ai pas qu’ça à faire que de chercher les animaux perdu.
-Hum…Bien, passons ce détails et passons au fait…que tu as, il me semble, ordonné à tes familiers de ne pas toucher à ce dolyak !
-De ne pas manger ce dolyak. Et ils l’ont pas fait ! Avant de me critiquer, n’oublie pas que c’est TON invention qui t’a envoyé ici. Et estime-toi heureux qu’ils ne t’aient pas encore attaqué toi aussi, je ne leur ai donné aucun ordre à ce sujet.
-Et je pourrai probablement faire en sorte qu’on te réserve un comité d’accueil spécial… Grommela inintelligiblement l’Asura.

Peut de temps après ce léger différent (qui dura encore une bonne quinzaine de minutes) le petit groupe arriva en vue d’une vaste forêt, dominée par un arbre aux proportions gargantuesque. Le Bosquet…Les Sylvari…Non, ce n’était pas le bon endroit…Jeazaa voulait certes retrouver la civilisation, mais la civilisation Asura de préférence. Il se prépara à lancer une réplique cinglante à Krima, mais se ravisa. Les Asura avaient construit des portails de téléportation dans toutes les capitales, y compris celle devant lui… La Charr leur avait fait un beau détour, mais finalement il n’était plus si loin de son doux foyer….
Ils tombèrent rapidement sur les premières patrouilles Sylvaris, a chaque rencontre, Krima donnait toujours le même nom, et les gardes lui indiquaient une direction. Ce qui les amena devant une petite bâtisse où un Sylvari prenait un bain de Soleil. Krima et lui semblait bien se connaitre, car à la vue de la Charr, l’homme-arbre se leva vivement pour les accueillir chaleureusement.
Alors que le Sylvari et son guide se retirèrent pour discuter, Jeazaa, trop heureux de pouvoir se reposer un peu, profita de la bibliothèque étonnamment bien fournis de leur hôte.
Ils dormirent ici cette nuit là. Sachant que les deux autres allaient passé une bonne partie du lendemain à parler de Dieu sait quoi, Jeazaa décida de partir à la recherche du portail Asura.
Il le trouva après quelques heures de recherche. Il y avait là une population bien plus hétéroclite, des Humains venu commercer, des Norn en quête d’aventure loin de leur Cimefroides, des Asuras veillant au bon fonctionnement des portails et une petite troupe de Charr qui lui fonça dessus.
Le meneur lui jeta un regard étrange, probablement à cause de sa tenue dépareiller puis lui colla une feuille sous le nez :

-Toi ! As-tu vu cette Charr dans les parages ?
-Mmmmmh de la fourrure, des cornes, une queue et tout ce qui s’en suit…Oh oui, j’en ai une belle troupe devant moi !
Le Charr gronda et l’empoigna par le col pour le mettre à son niveau :
-Ne te moque pas de moi ! Elle est accompagnée par un ours et un lynx, dis moi où tu la vu, ou cesse de me faire perdre mon temps !
-Oh ! Ce Charr là ! Peut être bien oui….mais pourquoi vous la recherchez au fait ?
-Si tu ne veux pas que je te raccourcisse d’avantage, dis moi où elle est, et mêle toi de tes affaires !
Jeazaa soupira et indiqua une direction vague de la main, à l’opposer de là où se trouvait réellement Krima. Le Charr le lâcha puis aboya un ordre, la petite troupe partie alors dans la direction indiqué par l’Asura au pas de course.
Le jeune élémentaliste regarda un instant le portail qui pourrait le ramener à son foyer en à peine quelques secondes, il n’avait que quelques mètres à faire et ce fichu voyage serait enfin terminé ! Finit de tourner en rond pendant des jours, à mourir de faim et de soif, finit les claquements de mâchoire de ce stupide lynx à quelques centimètre de son visage, et surtout…SURTOUT finit la compagnie de cette insupportable Charr !
Jeazaa remarqua qu’un des soldats Charr était resté sur la place, probablement au cas où Krima aurait l’idée d’emprunter un portail pour fuir…
Il soupira. Sans elle il serait probablement déjà mort, perdu dans les montagnes, il avait une dette envers elle. Il se détourna du portail en grommelant et se dirigea vers l’habitation de l’ami de son guide.

Krima et le Sylvari l’attendait devant la petite battisse. A leurs mines graves, ils semblaient déjà au courant que quelque chose se tramait. Jeazaa leur raconta rapidement sa rencontre avec la troupe de Charr, suite à quoi Krima donna un ordre à son lynx qui déguerpit aussitôt. L’Asura passa probablement sa journée la plus étrange. A peine quelques heures après le départ d’Arkyel, Jeazaa vit débarquer un petit groupe de personne on ne peut plus louche vêtu de noir et de rouge. Avec Krima, ils élaborèrent un plan totalement farfelu pour pouvoir atteindre le portail ni vu, ni connu.
L’Asura regrettait déjà d’avoir fait demi-tour…

La fête battait son plein. Ce qui était étonnant, c’est la capacité des Sylvari à s’émerveiller devant n’importe quoi. Dans le cas présent, l’espèce de maquette de toile d’un genre de serpent géant au écaille verte à crinière rouge…Maquette sous laquelle était caché Krima et ses familiers. Le serpent avançait paresseusement, en balançant la tête de droite à gauche sur une musique barbare. Lorsque la maquette passa non loin du portail, un élémentaliste lui fit cracher une gerbe de flammes pour distraire l’attention. Krima en profita pour sortir de sous le serpent et se précipita jusqu’au portail.
Et à partir de là, Jeazaa était supposé attendre un petit moment pour s’assurer que personne ne suivait la Charr. Sauf que présentement ce n’était pas Krima qui risquait quelque chose, mais bien l’Asura. La troupe de Charr était là. Et au vu du regard que lui lançait le chef, il savait que Jeazaa avait fait plus que lui faire perdre son temps… Mais l’avantage lorsque vous mesurez à peine un mètre, c’est qu’il est incroyablement aisé de semer quelqu’un dans une foule. Jeazaa se faufila donc tranquillement entre les jambes de la bonne centaine de Sylvaris entre lui et le portail, sans que les Charr ne puissent voir vers où il était partit.
Et les chants festifs firent place à une chanson autrement plus douce aux oreilles de l’Asura : celui du bourdonnement de la technologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeazaa [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeazaa [Validée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Explications ? [Porte non validée ?]
» Compositions validées !
» [Suggestion] Autoriser un peu de hors-sujet dans les Blogs (validée)
» [Suggestion] Nouvelle rubrique vidéos (validée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie des Longs Marcheurs :: Archives et Administration :: Archives des RP LM :: Archivage des fiches-
Sauter vers: