Compagnie des Longs Marcheurs

Les Longs-Marcheurs, guilde RP sur Gw2
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue chez les Longs-Marcheurs ! Départ pour Elona le 26/11 en soirée !

Partagez | 
 

 Les Arcanes de la Treizième Lune

Aller en bas 
AuteurMessage
Shaëlym

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Les Arcanes de la Treizième Lune   Lun 7 Sep - 20:35






Citation :
L'Arrache Rêve.



Cela commence par une mélodie, un mélange de sons qui se complètent pour former un tout harmonieux. De l’eau qui crépite sur la roche, le souffle du vent, le craquement des racines, le bourdonnement des insectes ...
   J’ouvre les yeux pour découvrir un univers étincelant qui ruisselle jusqu’à moi. La joie m’envahit. Pour la première fois je ressens vraiment. Rêver est une chose, vivre une autre. J’étire mes membres, mon être vibre. Je prends possession de cette structure: mélange de bois, de liane et de sève. J’en deviens maitre. Mes premiers pas sont maladroits, normal, je suis encore faible. Cela ne va pas durer. Juste le temps que je m'habitue. Mon regard se perd sur la vallée éclairée par les rayons d’une lune naissante.


   **La lune bleue **


   Je souris à cette idée. La treizième lune. Cela se produit rarement, une année n’en compte que douze normalement. Cette connaissance, c’est Mère qui me l’a donnée. Il y avait d’autres mais étrangement ces souvenirs m’échappent. Tout me semblait limpide avant l’éveil. C'était acquis.

   Une voix résonne dans mon dos. Elle me surprend sans me faire peur me détournant de mes interrogations. Je la connais. Elle m’accompagne depuis des mois. Apaisante, elle a bercé ma venue. Elle m’a attiré vers ici me montrant le chemin.
- Bienvenue Jeune Pousse, quel est ton nom ?
- Shaëlym..


En me tournant je l'aperçois, cet autre encore pelotonnée dans la cosse que je viens de quitter. Il bouge vivant les prémices de son réveil. Malgré le trouble m'habitant je ne peux m’empêcher de trouver cet instant merveilleux. Ses paupières s’agitent puis s’ouvrent dévoilant un regard aussi bleu que le mien.

   Je ne me rappelle pas de lui, aucun souvenir n’émerge de ma mémoire. Une colère sourde s'éveille au creux de mon ventre. Lorsque nos yeux se croisent s’est comme un choc électrique, violent et brutal. Nos esprits se heurtent, s'opposent puis fusionnent, nous devenons un. Durant quelques minutes tout redevient net, précis. Mon rêve, ma grande Chasse.. Puis je réalise. Non pas «mon » ou « ma » mais notre. Aussi soudainement tout disparait. Comme si l'on m'arrachait une partie de mon Être. J'ai envie de hurler. De Lui faire mal. Mère qu’avez-vous fait ! Comme je le hais. Je le hais autant que je dois l'aimer ce jumeau que vous m’imposez.
 - Lui c'est ...Elinthin.


Dernière édition par Shaëlym le Lun 14 Déc - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaëlym

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Les Arcanes de la Treizième Lune   Dim 20 Sep - 16:31





Le 24 Zéphyr de l'an 1323.
Côtes de la Marée Sanglante.



Citation :
   La dernière heure.
   
  Shaëlym avançait péniblement, à chaque pas ses pieds s’enfonçaient dans la boue spongieuse et glacée. Après plusieurs heures de cet exercice laborieux la fatigue marquait ses traits fins. A ses côtés Elinthin lui aussi accusait le coup de cette pénible équipée. La nuit commençait à tomber. Le froid humide régnant dans les marais se faisait de plus en plus sentir, leurs vêtements trempés amplifiaient le désagrément. Leur groupe ne se composait plus à présent que de trois humains, un asura et eux.  Erbrant ouvrait la marche l’arc à la main guettant le moindre danger. Brusquement il s’arrêta étudiant les cieux. D’épais nuages noirs s’amoncelaient vers l’ouest parfois un roulement de tonnerre se faisait entendre.
   
- Nous devons trouver un endroit sec et abrité au plus vite. Sinon nous ne passerons pas la nuit.
   
Tout en parlant son regard se porta sur la civière dans laquelle reposait Yröxx. La fièvre le faisait délirer. Une nuée de mouches, qu’ils avaient renoncé à chasser, grouillait autour de lui attirée par l’odeur douçâtre de la gangrène commençant à ronger son bras.

  - Facile à dire, nous sommes perdus dans ce trou depuis presque 5 jours et pas une seule fois nous n’avons pu jouir d’une nuit de repos sans nous les geler.

Les yeux levés vers Erbrant, le visage de Lenny exprimait clairement son mécontentement. Chacun de ses mots claquaient comme des galets lâchés un à un au fond d’un puits. Les muscles de ses bras saillaient sous le cuir épais de son pourpoint alors qu’il trainait le brancard improvisé. Il s’acquittait de sa tâche avec une froide détermination. Ils savaient tous, sans oser l’avouer à voix haute, qu’il ne restait que peu d’espoir pour le blessé. Machinalement la sylvari fit glisser ses mains sur le pommeau de ses dagues. Depuis le départ de l’expédition les catastrophes se succédaient les unes après les autres.
   
Impavide, l’humain haussa les épaules et reprit sa route.


  - Il reste environ une heure avant que l’obscurité ne nous bloque. Tâchons de poursuivre tant que cela nous est possible.

En silence ils lui emboitèrent le pas. Elle ne savait pas où elle trouvait la force de poursuivre, pourtant elle ne lâchait pas prise. Une rage impuissante la poussait de l’avant. Elle ne mourrait pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Arcanes de la Treizième Lune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........
» Maudite lune
» [Réflexion] Les pensées de la lune
» ma table de jeu, une lune, et mon cuirassé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie des Longs Marcheurs :: Archives et Administration :: Archives des RP LM :: La vie au campement de la Détermination :: Zone de repos-
Sauter vers: